Une nouvelle ère.

20/01/2017

Le groupe Michelin a demandé aux salariés du site de Vannes, menacé de fermeture, de réfléchir à une nouvelle organisation du travail pour atteindre leurs objectifs. Il en résulte un pacte d'avenir qui pérennise l'usine pour cinq ans.

Et de trois! Ce vendredi, le groupe Michelin signe un nouveau pacte d'avenir engageant, après celles de Roanne et la Roche-sur-Yon, son usine de Vannes. Un tel pacte n'a pas d'existence juridique: sa valeur est purement symbolique mais il est pris très au sérieux chez Michelin. «Quand j'ai pris mon poste en 2013, on m'a dit que pour que Michelin conserve son empreinte industrielle en France, les sites allaient devoir monter en compétitivité, explique Rémi de Verdilhac, le patron de Michelin France. Mais cela ne se décrète pas. Nous avons donc réfléchi à ces accords du troisième type, fondés sur la confiance, la responsabilisation de chacun et la conviction que les salariés se préoccuperont bien des clients uniquement si Michelin se préoccupe d'eux.» (...)

Le site de Vannes

• Création: 1953

• Effectifs: 450 salariés en CDI et 50 en CDD

• Superficie: 50.000 m² de bâtiments sur 15 ha de terrain

• Production: 18.000 tonnes par an de câbles métalliques qui constituent le «squelette» des pneus poids lourds

• Spécificité: un pneu poids lourds sur cinq vendus par Michelin dans le monde contient un produit fabriqué dans l'usine

 

Source: Le Figaro